Catégories
Réactions et Articles

Un maire pompier pyromane…

PS_en_feuDans un récent article publié sur son blog de campagne, le candidat Villemain déplore la division de la gauche à Creil.

En bon pompier pyromane, il s’afflige d’une situation qu’il a lui-même créée.

Il intitule son texte : « Diviser les creillois n’a jamais rapporté de voix ».

S’il parle pour lui, son titre est alors bien choisi. Une offre politique large et diversifiée à Creil ne fera pas ses affaires. Il a tout à craindre de la pluralité politique. Les creillois, au contraire, ont tout à y gagner. Ils auront le choix…

Dans ce texte, le Maire sortant essaye de rejeter sur les autres l’échec de l’union de la gauche à Creil. Avec une mauvaise foi consternante, il s’efforce d’être crédible dans le rôle de l’homme politique responsable, un rôle qu’il sait pourtant impossible pour lui. Autant demander à Dany Boon de jouer le rôle du général De Gaulle… Sans mesurer le ridicule dans lequel il s’empêtre, il prend  la pose de l’homme sage et raconte partout qu’il a voulu rassembler, dans l’intérêt supérieur de la gauche, mais qu’à son grand étonnement, les partenaires traditionnels du parti socialiste n’ont pas voulu saisir la main qu’il tendait…

Il s’étonnerait donc que ses « partenaires » de 2008 refusent de saisir sa main ? Une main qui a distribué tant de coups ces six dernières années ? Allons ! Il sait parfaitement que c’est la brutalité dont il a fait preuve durant son mandat qui a éloigné tout le monde, même ceux qui avaient reçu de leurs formations politiques la consigne claire de faire l’union. Personne n’a voulu le rejoindre, si ce n’est le PRG, qui n’est plus depuis longtemps qu’une petite succursale du PS…

Dans bon nombre de villes de gauche, l’union s’est faite dès le premier tour. Cela tient à la personnalité du candidat socialiste tête de liste. Lorsqu’il est rassembleur, responsable, respectueux de ses partenaires, à l’écoute, et surtout qu’il travaille en équipe, les choses se font naturellement. Lorsqu’au contraire il est autoritaire, politicien, calculateur, retors, sectaire, et que son seul objectif est de couper les têtes qui dépassent dans sa majorité pour s’assurer une réélection sans embûche, le rassemblement est plus compliqué…

A Creil, malheureusement, le candidat socialiste relève de la seconde catégorie. Voilà pourquoi il est seul. Toute autre tentative d’explication serait pure affabulation…

 Abdelaziz RIFI SAIDI

1 réponse sur « Un maire pompier pyromane… »

Il est clair que notre maire actuel mise sa réélection sur la « naïveté » de ses électeurs… Néanmoins, force est de constater que les citoyens creillois n’ont pas la mémoire courte! La supercherie a trop perduré pour se poursuivre davantage. Nous nous positionnons en citoyens responsables qui n’hésiterons pas à faire le ménage dans notre ville. Enfin, il est bien dommage que ce dernier se contente de censurer les commentaires ( et les personnes) qui ne vont pas dans son sens, commentaires ( et personnes) pourtant si constructifs(ves)…si et seulement si monsieur Villemain prenait le soin de les lire ….j’oubliais notre maire prône la destruction et non la construction ;). Si tel n’est pas le cas, pourquoi saboter une aussi belle ville que Creil?

Les commentaires sont fermés.