Catégories
Tribune

Tribune n°5: Notre ville est sous tutelle !

logo_Generation_CreilCertains pays connaissent la « malédiction des matières premières » (économies dépendant quasi exclusivement d’une matière première, ce qui entrave leur développement). Notre ville, elle, connaît la « malédiction des dotations budgétaires », tant son budget dépend quasi exclusivement des dotations de l’Etat.

Cette situation place de fait notre ville sous tutelle de l’Etat, ce qui fragilise son développement puisque celui-ci est conditionné à l’octroi de dotations amenées à diminuer du fait de la politique d’austérité du gouvernement socialiste.

Au lieu d’essayer de sortir notre ville de cet état de dépendance peu glorieux en investissant dans des projets porteurs de retombées économiques et fiscales, la majorité municipale vient encore une fois de voter un budget de boutiquier, fade, sans ambition, qui maintient notre ville en « pilotage automatique » (jusqu’au crash ?).

La majorité PS/PC/PRG a parlé d’une seule voix, celle du Maire.
Ils ont, sans broncher, voté un budget qui augmente les dépenses de réceptions de 45 %, qui réduit les subventions aux associations de 10 %, et qui reconduit à l’identique les financements pour le logement, le social, la culture et l’enseignement.
Ces choix ont, comme d’habitude, été faits sans discussion en commissions, sans évaluation ni bilan de l’action des services et sans concertation avec les citoyens.
Finalement, si la majorité affiche la diversité de ses visages sur tous les panneaux de la ville (AVEC NOS IMPÔTS), c’est pour mieux masquer l’absence de diversité de points de vue, de débats et même de paroles en son sein…
Une majorité sur mesure pour le Maire qui pourra continuer à faire voter de façon autocratique des budgets sans ambition sociale ou économique, au grand dam des Creillois !

GENERATION CREIL