« Je vous ordonne de quitter les lieux au plus vite et de laisser le parc comme vous l’avez trouvé : repartez avec vos déchets, avec vos ordures et vos excréments. »

creil_gensduvoyage2C’est en ces termes que le Maire de Creil et Président de la CAC s’adresse à des citoyens français installés depuis plus de 10 ans sur notre commune et travaillant pour la plupart dans des entreprises de l’agglomération creilloise.

Non content de ne pas appliquer la loi Besson obligeant les villes de + de 5000 habitants à créer des zones d’accueil pour les gens du voyage, notre Maire cumulard a usé de tout le tact et de toute la finesse qui le caractérisent pour écrire un courrier officiel (signé de ses mains et même assumé dans la presse) digne des plus grandes plumes d’extrême droite.

Un courrier honteux, indigne d’un élu de la République, Maire d’une ville de plus de 35.000 habitants, Président d’une agglomération de plus de 70.000 habitants qui se revendique« SOCIAListe » !

Qu’est-il arrivé à M. Villemain pour qu’il ose cette sortie nauséabonde qui relègue la fameuse phrase de Jacques Chirac sur « le bruit et les odeurs » des immigrés au rang de banalité  et lui a valu d’être consacré par le fameux hebdomadaire d’extrême droite VALEURS ACTUELLES ?

creil_gensduvoyage3Rien ! Ce dérapage est tout à fait contrôlé.

Il relève de la posture visant à masquer ses échecs et son laxisme envers les nombreuses autres incivilités.

Il est en effet facile et lâche de s’acharner sur les gens du voyage, minoritaires en termes d’électorat et qui sont victimes de la mauvaise réputation ancrée dans l’imaginaire collectif.

Il est moins facile de s’attaquer aux incivilités qui pourrissent au quotidien la vie des Creillois et qui, pour certaines d’entre elles, ont été initiées par les amis du Maire (barbecues sauvages et vente à la sauvette par exemple).

creil_gensduvoyage1Ce populisme de bas étage masque le vrai problème : le Maire est HORS LA LOI (loi Besson, un ministre qui portait haut les valeurs socialistes).

Mais au fait, dans tout ça, où sont les élus « communistes »  ???? Où sont-ils ces pseudos défenseurs des droits de l’homme, autrefois vigilants et réactifs à la moindre stigmatisation ou sortie raciste ?

Combien de temps vont-ils encore avaler leur chapeau pour quelques strapontins ? Après avoir cautionné la politique clientéliste et communautariste du Maire, ses tracts nauséabonds, ses manœuvres visant à diviser les Creillois, les voilà qu’ils restent inertes devant des propos portant clairement atteinte à la dignité humaine.

« L’humain d’abord » disent-ils… Sauf pour les gens du voyage ?…

Leur silence assourdissant est aussi indigne que les propos tenus par le Maire !

Génération Creil

One Response to LE COURRIER DE LA HONTE !