Je sais, on ne tire pas sur l’ambulance. C’est facile, pas bien, pas gentil…

Cependant, il est des fois où l’on ne peut vraiment pas faire autrement.

Au moment où le PS joue sa survie dans une élection qui n’intéresse pas grand monde, que les plus grandes interrogations sur son utilité dans le paysage politique traversent le pays, nos apparatchiks socialistes, comme inconscients de la gravité des enjeux, trouvent encore le moyen de noircir un peu plus la situation en jetant, par leurs tripatouillages irresponsables, un doute sérieux sur la sincérité du scrutin de dimanche dernier.

Exemple au hasard : CREIL.

Les résultats qui figurent sur le visuel qui illustre mon propos sont ceux que la section PS de Creil affiche sur sa page Facebook.

Amusez-vous !

Comptez, recomptez, additionnez, tordez les chiffres, ajoutez les bulletins nuls, enlevez-les… vous verrez, quoi que vous fassiez, vous ne retrouverez ni le bon total en voix, ni celui en pourcentage.

Il y a chaque fois un décalage.

Petit, certes, mais s’il en va de-même dans les 7 529 autres bureaux de vote en France, je vous laisse imaginer les écarts que cela peut produire à l’arrivée…

J’arrête là, je ne voudrais pas accabler davantage une formation politique qui traverse probablement la pire crise de son existence et qui, si elle disparaît, laissera beaucoup de militants sincères sur le carreau.

D’ailleurs, à ces militants sincères, j’aimerais dire en passant que la vie militante ne s’arrête pas avec le PS. Qu’ils se rassurent, des formes d’engagement politique bien plus épanouissantes que le militantisme de parti existent à gauche. Il ne tient qu’à eux de les explorer.

A bon entendeur…

Abdelaziz RIFI SAIDI

Une réponse à La tambouille électorale des socialistes de Creil…

  • Hi Hi Hi, quand on additionne les voix ça fait 535 votants au lieu des 540 affichés… Et la somme des pourcentages fait 98.7% au lieu de 100% ! Ah les Branques!!! MDR