Catégories
Réactions et Articles

La Faïencerie

FaeincerieLa Faïencerie a été inaugurée en 1993.

Dès 1997, le Ministère de la Culture propose d’inscrire dans le contrat Etat-région un projet de labellisation  pour devenir « scène nationale » c’est à dire pour développer la diffusion et la création culturelle avec des engagements conjoints et subséquents de l’Etat et des collectivités territoriales.

Le projet n’est pas véritablement repris par la ville de Creil qui ne dépose pas immédiatement de dossier de labellisation.

Un changement politique à la région relance le dossier et, en 2009, un rapport cofinancé par l’Etat et la région indique que le théâtre de La Faïencerie a la préférence des experts pour obtenir le statut de scène nationale.

C’est à ce moment crucial de décision que le maire de Creil décide de mener une guerre ouverte à Paul-Jacques Hulot, directeur de La Faïencerie, chargé de concevoir et porter le projet de labellisation !

Le maire, au mépris de l’autonomie de l’association qui gère l’établissement, est de plus en plus intrusif au conseil d’administration.

Il remet en question l’autonomie de programmation de la salle en déclarant dans la presse : « il n’est pas dit qu’on validera la programmation ».

Il conteste la gestion du directeur qui aura recours à une procédure d’alerte pour obtenir le versement de subventions qui ont beaucoup de retard.

Tout ceci crée un climat délétère et va aboutir au départ du directeur en 2011.

Pendant ce temps, Beauvais a déposé un dossier de labellisation, l’Etat cherche à rentabiliser son aide entre les trois villes de Creil, Beauvais et Compiègne.

Le maire de Creil embauche alors un autre directeur pour monter un nouveau dossier de labellisation…

Il affirme à plusieurs reprises au conseil municipal avoir eu des rencontres avec le ministère de la Culture…mais la bonne nouvelle tarde…

Encore une promesse non tenue…

Encore une erreur stratégique  aussi préjudiciable que coûteuse pour les Creillois !

En épilogue, il faut savoir que Paul-Jacques Hulot, le directeur que Mr Villemain a poussé à la démission, sur proposition unanime du jury, a été nommé en 2012 à la tête du Moulin du Roc, Scène nationale de Niort, avec l’agrément d’Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication et de Geneviève Gaillard, députée-maire de Niort, en accord avec Ségolène Royal, Présidente de la région Poitou-Charentes.

Le communiqué de presse du ministère de la Culture est ainsi rédigé :

« Homme de dialogue, son projet de renouvellement artistique et culturel pour
 le Moulin du Roc a été élaboré à partir d’une juste et sensible
 compréhension du territoire. En portant une attention à la fois aux artistes, aux œuvres contemporaines du spectacle vivant et du cinéma, à la
diversification des publics et, en particulier, aux publics adolescents, Paul-
Jacques Hulot propose de conjuguer patrimoine artistique et innovation et de construire pour la scène nationale une ambition européenne tournée vers la jeunesse. »

Alors à la promesse non tenue et à l’erreur stratégique et coûteuse de notre Maire, ajoutons l’humiliation méritée par les plus hautes instances culturelles pour son manque de clairvoyance et d’analyse …

Isabelle MAUPIN

1 réponse sur « La Faïencerie »

Tiens tiens dans le Courrier Picard du 1er Février :
Creil : coup de théâtre à la Faïencerie
La Faïencerie de Creil affichera désormais la formule Scène nationale en préfiguration . Comme cela se fait déjà pour les salles de spectacles de Beauvais et de Compiègne. Un détail… qui n’en est pas un. Depuis deux ans, la Faïencerie s’était mise en retrait sur cette question du label scène nationale dans l’Oise…
http://m.courrier-picard.fr/region/creil-coup-de-theatre-a-la-faiencerie-ia186b0n305869

Un rapport avec la prise de position de Génération Creil ?

Les commentaires sont fermés.