Catégories
Réactions et Articles

Génération Creil, la liste de gauche qui fait parler

3168089_1_640x280Parmi les multiples candidatures pour les prochaines municipales à Creil – 12 à ce jour – celle d’Hicham Boulhamane se distingue. Pourtant, l’ex-conseiller municipal du maire Jean-Claude Villemain (PS) reste discret.

Pas d’affiches placardées sur les murs de la ville, pas de tracts sur les marchés. « Mais, nous, on entre dans les maisons », souligne-t-il.

Tout est dit, Hicham Boulhamane est une figure locale, « un enfant de Creil », un militant associatif bien connu. « Nous sommes dans une ville particulière et mon équipe connaît son fonctionnement, ses acteurs et sa sociologie », explique-t-il.

Alliance d’un ex-socialiste avec une ex-écologiste

Aujourd’hui, il promet une liste « jeune, dynamique, ouverte et surprenante ». Creil Génération a déjà conquis une alliée de poids en la personne d’Isabelle Maupin (ex-EELV). En 2008, elle s’était présentée sur la liste de Gilles Séguin, socialiste anti-Villemain qui avait su rallier le MoDem et les Verts dans son camp. Un groupe d’opposition de gauche au sein d’un conseil municipal PS qui s’est, en plus, séparé en deux, en mars dernier… D’un côté, le MoDem, de l’autre EELV : deux tendances qui seront représentées lors des municipales. D’un côté, Brahim Belmhand part en tête de liste du MoDem et de l’autre, Isabelle Maupin qui soutiendra Hicham Boulhamane.

« Pour moi, c’est quelque chose d’assez naturel de continuer à faire de la politique dans une ville où j’ai eu des mandats successifs depuis une vingtaine d’années », explique-t-elle. Elle qui a été PS, puis EELV avant de laisser tomber les étiquettes politiques, se dit « séduite par ce projet nouveau porté par Creil Génération. J’ai trouvé en Hicham des engagements qui sont les miens, ceux d’une gauche citoyenne. »

Les autres candidats n’ont pas tardé à répliquer : « liste communautaire » ; « trop proche de la mosquée ». Mais Hicham Boulhamane balaie toutes les critiques d’un revers de la main. « Nous sommes aux couleurs de la ville de Creil, toutes ses couleurs ». Isabelle Maupin le souligne : « J’en suis la garante. Je suis féministe et les valeurs que je porte sont partagées par Hicham. Pour l’anecdote, je militais avec sa mère chez Femmes sans frontière. »

A l’image de Gilles Seguin, en 2008, Hicham Boulhamane sera-t-il un opposant pour Jean-Claude Villemain ou le futur allié lors d’un éventuel second tour? « Je ne pars pas contre lui, répond-il. Je m’inscris dans un projet nouveau. Notre retrait n’est pas une rupture avec le PS, mais un désaccord avec la gestion discrétionnaire du maire. Nous voulons proposer quelque chose d’autre à la ville et ses habitants. »