Au-delà de l’effondrement des partis politiques traditionnels, que nous avions prédit dès 2014, l’enseignement principal à tirer des élections européennes dans notre ville est tout sauf réjouissant : comme à chaque scrutin national, les 2 gagnants, et de loin, sont l’abstention et l’extrême droite.

Comment expliquer que ces deux symptômes de désarroi social, économique, culturel… puissent prospérer dans une ville dirigée depuis des décennies par des coalitions dites « de gauche », chantres de la solidarité, de la fraternité, du « vivre-ensemble » etc. ?

A Creil, le taux d’abstention fut bien plus important que celui observé au niveau national et l’extrême droite est arrivée en tête du scrutin en recueillant près de 26% des suffrages.

La responsabilité de cette situation consternante incombe indéniablement à nos dirigeants locaux.

En effet, à force de pratiquer une gestion sectaire de la ville, d’ignorer les citoyens, de mener une politique dont les ingrédients principaux sont le clientélisme, le communautarisme, la ghettoïsation et l’appauvrissement généralisé, ils ont semé le terreau de l’abstention et du vote FN/RN.

L’urgence est donc d’enrayer le délabrement de notre démocratie locale en remettant le citoyen au cœur de l’action politique.

C’est ce que nous nous efforçons de faire en construisant avec les Creilloises et les Creillois une offre politique nouvelle qui incarne des valeurs largement oubliées ces dernières années : éthique, équité, transparence et volontarisme politique !

 

GÉNÉRATION CREIL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *