Catégories
Édito Hebdomadaire du candidat Hicham BOULHAMANE

Édito 10 (Semaine du 27 janv. 2014)

EditoPOUR UNE CAC ÉLARGIE !

Lors de ses vœux à la Communauté de l’Agglomération Creilloise (CAC), son président sortant, Jean-Claude Villemain, s’est satisfait de la configuration actuelle de notre agglomération et n’a fait état d’aucune vision ni ambition quant à son avenir.

Je souhaite pour ma part vous exposer notre vision et nos projets pour la CAC.

La CAC est de toute évidence assise sur un territoire réduit qui ne correspond pas à son « bassin de vie » (le plus petit territoire sur lequel les habitants ont à la fois accès aux équipements de la vie courante et à l’emploi).

En effet, il est évident que les équipements présents sur le territoire de la CAC ne sont pas au seul usage de ses habitants. La gare de Creil, l’hôpital de Creil, l’IUT, La Faïencerie, la Mission locale et les services administratifs rayonnent sur un territoire bien plus large que celui des quatre communes qui composent la CAC.

De même, lorsqu’on regarde dans le détail les relations que la CAC entretient avec les territoires qui l’entourent, on constate les liens étroits qui existent avec la Communauté de communes Pierre Sud Oise (CCPSO), la  Communauté de communes des Pays d’Oise et d’Halatte (CCPOH), la Communauté de communes du Liancourtois Vallée dorée (CCLVD) et la Communauté de communes de la Ruraloise.

Un élargissement du territoire de la CAC qui prenne en considération la réalité du bassin de vie du Grand Creillois apparaît donc nécessaire.

Si les Creillois nous font confiance, nous engagerons au lendemain de l’élection le travail avec nos partenaires des quatre autres communautés de communes en vue de parvenir à un accord.

Nous pourrions ainsi obtenir un territoire cohérent, qui correspond à la réalité de notre bassin de vie, et dont le poids et la dimension seraient comparables à ceux de la Communauté d’agglomération du Beauvaisis.

Un tel agrandissement ferait de notre communauté d’agglomération un territoire de référence au nord de l’Ile-de-France, capable de relever les défis du développement économique, de l’aménagement durable du territoire et des services publics de proximité.

A lundi prochain !

 Hicham BOULHAMANE

1 réponse sur « Édito 10 (Semaine du 27 janv. 2014) »

Excellente vision d’avenir qui permettrait de faire face plus concrètement aux problèmes économiques et environnementaux de ce territoire

Les commentaires sont fermés.