Catégories
Édito Hebdomadaire du candidat Hicham BOULHAMANE

Des échos de campagne encourageants !

À mesure que la campagne des municipales avance, nous constatons deux phénomènes.

Le premier, c’est la qualité grandissante de l’accueil qui nous est réservé sur le terrain.

On ne nous questionne plus sur les ragots que nos adversaires véhiculent sur nous.

Nous ne sommes plus interpellés que sur le fond, sur nos propositions, sur notre vision pour la ville, sur la manière dont nous envisageons de travailler à son développement.

C’est une vraie satisfaction pour nous car cela nous confirme dans l’idée que seuls le travail et le sérieux donnent des résultats.

Le deuxième phénomène, qui d’une certaine façon est la conséquence du premier, c’est que les attaques de nos adversaires gagnent en intensité et en bêtise.

Par exemple, la semaine dernière, au moment où nous distribuions sur le marché un tract contenant certaines de nos propositions sur le thème ô combien sensible de la sécurité, l’équipe du maire sortant diffusait elle un drôle de tract, farci pour l’essentiel d’attaques contre nous et agrémenté pour le reste de quelques beaux mensonges sur le bilan de la majorité.

À ce type de pratiques s’ajoute un flot continu et grossissant d’injures sur les réseaux sociaux, de sottises répandues dans les rues…

Bref, l’équipe du maire se donne beaucoup de mal pour nous flétrir, et à bien y réfléchir, c’est plutôt une bonne nouvelle !

Leur frénésie est un bon indicateur de l’efficacité de notre campagne.

C’est leur silence qui, en vérité, nous préoccuperait…

Alors à nos soutiens qui s’offusquent parfois de la virulence dont l’équipe du Maire fait preuve à notre égard, nous voulons conseiller de ne pas faire trop de cas de ces outrances.

Poursuivons ensemble notre campagne de fond, c’est là l’essentiel.

Le reste, ce ne sont que des cabrioles. Des spasmes. Les derniers soubresauts d’une équipe à l’agonie…