« Je me fous de ce que vous pouvez penser !».

C’est en substance le message que le Maire de Creil a voulu faire passer lors du dernier conseil municipal en avouant qu’il avait embauché sa fille à la mairie et qu’il trouvait cela… normal !

Tout le monde savait déjà que les recrutements de « copains », militants et autres sbires étaient monnaie courante à Creil mais là, on passe clairement du clientélisme au népotisme parfaitement assumé !

Et le drame, c’est que cette pratique est parfaitement légale.

En effet, la loi prévoit, pour les collectivités territoriales, une procédure de recrutement direct qui dispense de concours les candidats à certains emplois.

Seul un passage devant un jury de recrutement est prévu.

Or, ce jury est composé généralement de l’élu délégué au personnel, de l’élu délégué ayant autorité sur le service d’affectation de l’agent recruté, d’un directeur général adjoint ou d’un directeur territorial concerné, et du chef de service.

Autrement dit, un jury hautement impartial et imperméable à toute tentative de pression, totalement libre de rejeter, par exemple, une candidature déposée par la fille du Maire…

C’est d’ailleurs derrière cette loi mal faite que s’abrite le Maire de Creil quand, pour se justifier, il clame « Prouvez qu’il s’agit d’emplois de complaisance ! », « Prouvez que ces personnes n’ont pas les compétences requises ! ».

Mais qui viendra nier les compétences de la candidate ? L’élu délégué au personnel, qui détient sa délégation du Maire ? Le directeur-adjoint, dont le Maire est le supérieur hiérarchique ? Qui peut croire ça ?

A l’heure où la défiance à l’égard du personnel politique n’a jamais été aussi grande, particulièrement dans notre ville, le Maire de Creil devrait enfin comprendre que ce qui est légal n’est pas forcément moral.

Ce qui aurait dû lui interdire de recruter un membre de sa famille, indépendamment de toute considération sur les compétences, c’est simplement LE BON SENS ET LA MORALE MINIMALE !

BON SENS ? MORALE ? Autant demander à un végétarien d’avaler de la viande n’est-ce pas ?

C’est pourquoi il est urgent de réformer la procédure de recrutement direct dans les collectivités territoriales en la rendant plus transparente et équitable.

D’ici là, GENERATION CREIL continuera à défendre les valeurs qui ont toujours été les siennes : ÉTHIQUE, ÉQUITÉ et TRANSPARENCE !

Génération Creil

2 réponses à CREIL, MAIRIE BANANIÈRE !