Pour sa première rentrée, le nouveau gouvernement a publié le 28 juin 2017 un décret autorisant les communes qui le souhaitent à revenir à la semaine des 4 jours. Dès lors, à l’image de sa mise en œuvre en 2013, la question des rythmes scolaires des écoliers creillois enflamme de nouveau les esprits.

S’il y a un sujet qui doit rester à l’écart des polémiques politiciennes, c’est bien celui de l’avenir de nos enfants.

Même si un bon nombre d’enseignants, de parents, d’agents municipaux travaillant dans les écoles et des associations s’y sont investis, il est à notre sens indispensable de procéder à une évaluation du dispositif mis en place en 2013 par une commission extra-municipale composée de professionnels de l’éducation nationale, d’associations, de représentants des parents d’élèves…

A l’issue de cette évaluation, une concertation doit être programmée afin de partager les éléments du rapport avec à notre sens, 3 horizons possibles :

– le maintien des rythmes actuels avec une amélioration significative de la qualité des activités périscolaires

– une nouvelle organisation du temps scolaire sur 4,5 jours

– le retour à la semaine des 4 jours en limitant le plus possible les impacts négatifs en termes de budget et de personnels.

L’enfant doit être le point central de l’organisation et notre objectif politique est de permettre à chaque enfant d’amplifier les connaissances acquises à l’école et de renforcer ses processus de socialisation.

Car il s’agit là d’apprendre d’une façon peut être plus ludique que dans le temps scolaire mais aussi de continuer à œuvrer pour tenter de combler les inégalités sociales.

D’ici là, excellente rentrée à tous nos petits Creillois !

Génération Creil